Join !

jeudi 28 novembre 2013

Hedi Slimane vs Saint Laurent : les enfants réconcilliés ?



Controversé depuis son arrivée chez Yves Saint Laurent devenu Saint Laurent Paris, Hedi Slimane a su implanter sa patte en moins de deux années. Un pari loin d’être gagné.







Le mois dernier, Hedi Slimane a clôt la Fashion Week de Paris avec un défilé Saint Laurent printemps-été 2014 à son image : rock, déstructuré et surtout généralement bien reçu. Un comble lorsque les saisons précédente les critiques allaient bon train avec des réserves. Des réserves qui ne datent pas d’hier à vrai dire. En février 2012 l’arrivée de Hedi Slimane chez Yves Saint Laurent animait déjà les passions. Exilé en Californie depuis la fin de son contrat chez Dior Homme, Hedi Slimane avait reprit sa liberté voguant à la photographie, son premier amour. Son arrivée chez Yves Saint Laurent était alors accueilli avec beaucoup de précautions aux vues de son esthétique minimale, androgyne et épurée loin des standards Yves Saint Laurent. D’ailleurs son manque d’expérience en mode féminine était la principale peur. Son arrivée chez Yves Saint Laurent rebaptisée Saint Laurent (Paris) a donc créer un torrent sans précédent.

Saint Laurent Paris printemps-été 2013.





En effet, nombreuses ont été les rétines ayant du mal à s’habituer à la nouvelle femme Saint Laurent. Il y a quelque chose de malsain chez ces nouvelles filles Saint Laurent. Fini l’ allure hautement chic voire rigide de Stefano Pilati, Hedi Slimane ne fait pas dans la dentelle mais dans le cuir, le noir et le denim. Une révolution. Une révolution progressive.



yves saint laurent paris printemps ete 2012 automne hiver 2012-2013 stefano pilati
Le sage Pilati remercié pour sa non prise de risque (Yves Saint Laurent PE 2012- AH2012-13)






Le défilé printemps-été 2013 était un leurre. Créer des silhouettes à l’esthétique Yvéennes tout en y ajoutant des touches de nouveauté, un peu de Californie si chère à l’expatrié et d’androgynisme si cher au créateur. Hedi aux visage asymétrique et regard apeuré nous avait attendri pour encore mieux nous choquer.

saint laurent paris printemps ete 2013 julia nobis
Julia Nobis.

 
saint laurent paris printemps ete 2013
Le défilé printemps-été 2013 était un avant-goût trompeur de la suite



En effet, passé les (re)présentations, Hedi amorçait un virage à 360° avec un défilé Saint Laurent automne-hiver 2013-2014 rock et terriblement accessible. On voyait parfaitement Kate Moss arpenter le podium dans ces bottes motardes, es fourrures funky et ses tissus à la longueur à la limite de l’indécence à la place de Hanne Gaby, Julia Nobis ou encore Edie Campbell. Elle ne s’est d’ailleurs pas retenue longtemps avant de tomber amoureuse de son nouveau perfecto Saint Laurent qu’elle ne quitte plus. Ce défilé automne-hiver 2013-2014 signa de ce fait le début de l’ère Slimane VS Laurent pour de bon. Une claque.

Hanne Gaby Odiele.

Marique Schimmel


Le défilé Saint Laurent automne-hiver 2013-2014 annonce la nouvelle ère Slimane.


Les critiques ne se sont pas faite attendre et les voix se sont élevées : “Comment pouvait-il faire ça au sein de la maison de prestige ? “ Au moins, ce n’était pas au nom d’Yves Saint Laurent mais de Saint Laurent Paris. La dissociation trouvait donc là toute sa signification. D’ailleurs Cathy Horyn bannit des défilés Saint Laurent par Slimane (elle l’est toujours) dira : " Sans l’étiquette de la marque attachée dessus, les robes grunge de Mr Slimane n’attireraient pas grand monde, elles ne sont pas spéciales ”. Connue pour sa plume acerbe, la journaliste du New York Times n’avait pas pris le parti d’autres critiques plus nuancés dans leurs écrits quand en confidentiel la balance penchait davantage dans le négatif.

À la manière d'un Karl Lagerfeld ou anciennement John Galliano, Hedi Slimane définit la marque et non l’inverse en seulement deux collections là où de nombreux peinent encore à trouver l’équilibre entre esthétique personnelle et esthétique de la maison-employeur (cc Raf Simons, Stefano Citron & Frederico Piaggi ). De ce fait, Slimane agit plus comme un collaborateur que comme un directeur artistique à proprement parlé. Il garde des pièces sécurisante pour la clientèle comme les lourds manteaux, les pantalons de crêpe et les robes en mousseline tout en y incluant des élément nouveaux, jeunes comme les mini robes, les chemises tartans et tout ce cuir. Une recette miracle.

Hedi Slimane revoit les classiques, le smoking y compris (YSL automne-hiver 2012-13/Saint Laurent printemps-été 2013)

Kate Moss inconditionnelle de Saint Laurent Paris.


Pari réussi, en moins d’une année, Saint Laurent délecté de son Yves perd aussi de son aspect poussiéreux avec une clientèle rajeunit. Un nouveau souffle pour la marque que l’insatisfait Pierre Bergé salue alors qu’il méprisait le sage Pilati : “ Hedi veut choquer […] quand on est artiste on veut choquer”. Avec l’aval de Pierre Bergé, chose rare, Hedi Slimane a alors eu carte blanche pour décider du devenir de la désormais maison Saint Laurent Paris. Pas étonnant en quand on sait que Pierre Bergé lui-même avait fait appel à Hedi Slimane pour diriger la création masculine Yves Saint Laurent en 1996. Depuis son studio à Los Angeles, Hedi Slimane a instauré une nouvelle ère Saint Laurent plus critiquable et donc appréciable.

Comme égéries, un panel d’icônes de leur décennie : Courtney Love  pour les grunge 90’s , Marilyn Manson pour les fugaces années 2000 et Cara Delevingne pour les numériques années 2010 pour ne citer qu’eux.


Des égéries icônes de leur décennie.

Campagne Yves Saint Laurent printemps-été 2012 (Mariacarla Boscono)


Alors que les critiques déplorent des pièces à l’apparence cheap et à la normalité déconcertante (encore plus que celle du Président Hollande), Kering groupe détenteur de la maison Saint Laurent enregistre des ventes en hausses, +12% pour la nouvelle “pépite d’or” du groupe. C’est que cette simplicité plait à une clientèle aisée qui a aussi envie de normalité. Et du casual signé “Saint Laurent” quoi de plus chic ?

Julia Nobis Saint Laurent Paris printemps-été 2013


C’est donc le nouveau credo de Hedi Slimane, du basique de luxe, recette efficace, qui même si manque de créativité satisfait au plus haut point investisseurs de la maison.

Hedi Slimane a encore de longs jours Saint Laurent devant lui.



samedi 16 novembre 2013

Victoria's Secret : Quelle place pour les mannequins "ethniques" ?

Le défilé Victoria’s Secret 2013 a brillé par sa diversité. En effet, il n’y pas que les lingeries qui étaient de couleur. Victoria’s Secret semble embrasser la diversité, mais quelle est la place réelle de ces mannequins ?

Maria Borges


Cette semaine, le Victoria’s Secret Fashion Show 2013 en a encore fait rêver plus d’une avec ses fines lingeries, ses paillettes et surtout ses imposantes ailes en plumes (quoi ? Vous n’avez pas rêvé de parader dans votre salon affublé d’une jolie paire ?) Quoi qu’il en soit, le succès a été au rendez-vous ce mercredi 13 novembre à New York, un succès qui ne se résume pas uniquement aux 69 tenues du défilé mais aussi au casting exceptionnel. En effet, le Victoria’s Secret Fashion Show 2013 a battu des records avec pas moins de quarante mannequins au casting. Ce record affecte aussi les mannequins dits “ethniques” puisqu’on les a compté au nombre de sept cette année, une première. L’année dernière on les comptait sur les doigts d’une main : quatre. Victoria’s Secret peut donc se féliciter d’embrasser finalement la diversité. 

Dans le sens d’une aiguille d’une montre : Cindy Bruna, Jasmine Tookes, Joan Smalls, Lais Ribeiro, Malaika Firth, Maria Borges et Jourdan Dunn.



  En effet pendant la première partie des années 2000, Victoria’s Secret a appliqué avec rigueur la politique des quatre mannequins de couleurs par défilé, pas plus. Ainsi, Tyra Banks, Oluchi Onweagba, Liya Kebede, Naomi Campbell ou encore Alek Wek se sont partagées le podium chaque année. Le monopole du sexy selon Victoria’s Secret avait-il exclusivement des traits occidentaux ? Cependant avec la professionnalisation du défilé à travers les divers artistes invités et l’apparition du Fantasy Bra dès 2003, le Victoria’s Secret Fashion Show est devenu une réelle institution. Regardé par des millions d’américains en décembre lors de sa diffusion annuel, le Victoria’s Secret Fashion Show - au budget de 12 million de dollars en 2012 - a donc peu à peu ouvert ses portes à la diversité allant donc jusqu’à caster huit mannequins ethiniques cette année. 


Entre 2000 et 2005, Victoria’s Secret applique la règle des quatre : Tyra Banks; Alek Wek, Liya Kebede, Oluchi Onweagba et Naomi Campbell se partagent le podium pour ne citer qu’elles.


Parmi les huit chanceuses, Joan Smalls et Lais Ribeiro qui font figure d’habituées avec trois participations consécutives et de nombreuses apparitions catalogues. Il se dit d’ailleurs que Lais Ribeiro pourrait bien être le prochain Ange Victoria’s Secret après le non renouvellement du contrat d’Erin Heatherton et les possibles départs d’Alessandra Ambrosio et Adriana Lima en poste depuis dix ans. Elle serait donc le deuxième Ange de couleur de l’histoire de Victoria’s Secret après le départ de Sélita Ebanks en 2012. Espérons donc que Lais Ribeiro se verra enfin accordé cette promotion, elle qui figure dans la majorité des catalogues de la marque et autres campagne vidéo. 


Dans le sens d’une aiguille d’une montre : Maria Borges, Malaika Firth, Lais Ribeiro, Cindy Bruna, Jourdan Dunn, Joan Smalls, Jasmine Tookes.


 On a aussi remarqué Jourdan Dunn qui a eu droit à deux tenues cette année et Jasmine Tookes présente dans la Pink Section. Enfin, trois newcomers se sont illustrées dans le Victoria’s Secret Fashion Show 2013 les jeunes Maria Borges et Malaika Firth ainsi que la frenchie Cindy Bruna (d’origine congolaise et italienne) très remarquée par ses deux passages. À mesure que les années passent, Victoria’s Secret semble donc sortir de ses carcans avec des mannequins de tous horizons n’ayant désormais uniquement comme ligne de conduite la minceur chez ses mannequins mais il s’agit là d’un autre débat.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Key words

2012-2013 (1) 3.1 Phillip Lim (2) Abbey Lee Kershaw (4) Adriana Lima (1) Alana Zimmer (2) Alberta Ferretti (1) alek wek (1) Alessandra Ambrosio (1) Alexander Wang (1) Alexandre Vauthier (1) Alexis Mabille (1) All black everything (1) all black outfits (1) Altuzarra (2) Anja Rubik (9) Anthony Vaccarello (1) Antonio Berardi (2) Aquascutum (1) Arizona Muse (5) Atelier Versace (2) automne/hiver 2012-2013 (1) Aymeline Valade (5) Balenciaga (1) Balmain (4) Band of Outsiders (1) BCBG Max Azria (2) Bill Gaytten (3) Blumarine (3) Bora Aksu (1) Burberry Prorsum (3) Calvin Klein (1) Carine Roitfeld (1) Carolina Herrera (1) Caroline Trentini (1) Chanel (8) Chloé (2) christian dior (6) Christophe Decarnin (1) Christopher Kane (1) cindy bruna (1) Clare Waight Keller (1) Colette (1) color bloc (1) Coup de coeur (7) Daks (1) Daphne Groeneveld (1) Daria Strokous (7) David Sims (1) Deborah Turbeville (1) Décriptage Fall Winter 2011 (1) Décriptage Spring Summer 2012 (2) Décriptage Spring Summer 2012; Trend Report (1) défilé (2) Derek Lam (1) Designer (7) DG (2) Diane Von Furstenberg (6) DKNY (3) Dolce Gabbana (2) Donatella Versace (2) Donna Karan (1) Dsquared² (4) EMILIO PUCCI (4) Emily Baker (5) Emmanuel Alt (4) Erdem (1) Etro (2) Fall 2012 (19) Fall Winter 2011 (3) Fashion event (5) Fashion News (14) Fashion Week (53) Fei Fei Sun (4) Fendi (2) Foulard (2) Franca Sozzani (2) Freja Beha Erichsen (1) Frida Giannini (4) Frida Gustavsson (1) George Michael (1) Gertrud Hegelund (1) Giambattista Valli (3) Gianfranco Ferré (2) Giles (1) Giles Deacon (1) Giorgio Armani (1) Gisele Bundchen (2) Givenchy (3) Gold (1) Gucci (4) haute couture automne-hiver 2012 (3) haute couture fall winter 2012-13 (2) haute couture printemps-ete 2012 (3) Haute couture printemps-Eté 2012 (2) Haute Couture spring-summer 2012 (4) Hedi Slimane (2) Hood by Air (1) Inez/Vinoodh (2) Isabel Marant (2) Isabeli Fontana (1) Jac (2) Jacquelyn Jablonski (5) Jasmine Tookes (2) Jason Wu (3) jean paul gaultier (3) Jil Sander (1) Joan Smalls (11) John Galliano (3) Josephine Skriver (2) Jourdan Dunn (3) Juergen Teller (1) just cavalli (1) Karl Lagerfeld (7) Karlie Kloss (8) Karmen Pedaru (10) Kasia Struss (3) Kate Howatt (1) Kate King (4) Kate Moss (3) Kati Nescher (2) Keith Harring (1) Kendra Spears (5) Kenzo (2) KTZ (1) Lacoste (1) Lanvin (1) Le cointreau privé (1) leopard prints (1) Lily Aldridge (1) Lindsey Wixon (1) Liu Wen (3) London Fashion Week (3) Louis Vuitton (3) Luca Luca (1) Magdalena Frackowiak (1) Maison Martin Margiela (1) malaika firth (1) Manish Arora (1) mannequin noir (1) Marc by Marc Jacobs (1) Marc Jacobs (2) maria borges (1) Mariacarla Boscono (2) Mario Sorrenti (1) Marios Schwab (1) Matthew Williamson (4) Max Azria (1) Maxime Simoëns (1) Melissa Tammerijn (1) Melodie Monrose (2) menswear (2) Mert AlasMarcus Piggott (3) Michael Kors (1) MILAN FASHION WEEK (8) Mirte Maas (1) missoni (1) Miu Miu (1) Mlle. Agnès (1) model (11) Mom and Dad (1) Moschino (1) Mulberry (1) N.21 (1) Naomi Campbell (1) Narciso Rodriguez (2) Natasha Poly (5) New York Fashion Week (10) Nude (1) Nyasha Matonhodze (1) Olivier Roustein (1) oluchi onweagba (1) Paco Rabanne (1) Paris fashion week (3) Paul Smith (1) Peter Dundas (3) Peter Pilotto (1) Prabal Gurung (3) pré-collection 2012-2013 (3) pre-fall 2012-2013 (3) Pringle of Scotland (2) Printemps Eté 2013 (2) Printemps/Eté 2012 (18) Proenza Schouler (3) Pyrex (1) Rad Hourani (1) Raf Simons (2) RagBone (3) Ralph Lauren (3) Resort 2013 (1) riccardo tisci (2) rick owens (1) Ruby Aldridge (2) Saint Laurent Paris (1) Salvatore Ferragamo (3) Saniago Mauricio Sierra (1) Saskia de Brauw (3) Shu Pei (1) Sigrid Agren (2) Sonia Rykiel (1) Spring Summer 2012 ad campaign (3) Spring summer 2013 (2) Spring Summer 2014 (1) Stefano Pilatti (1) stella Mc Cartney (1) Stéphane Rolland (1) Steven Meisel (2) Sylvia Fendi (1) tendance (17) Terry Richardson (1) Theyskens' Theory (1) Tommy Hilfiger (3) Toni Garrn (1) Topshop-Unique (1) Trend Report (6) trends (1) Turquoise (1) tyra banks (1) umeit benan (1) Valentino (1) Valerija Kelava (1) Vera Wang (1) Versace (5) Victoria Beckham (2) Victoria's Secret (3) Victoria's Secret 2011 (1) victoria's secret fashion show 2013 (1) Vika Falileeva (1) Vivienne Westwood red Label (1) Vogue (3) Vogue Italia (1) Vogue paris (4) Yigal Azrouel (1) Yulia Kharlapanova (1) Yves Saint Laurent (4) Zuhair Murad (1) Zuzanna Bijoch (3)